Aspaway étend ses services Cloud avec Oracle Virtual Machine


Interview de Patrice Lagorsse, Responsable Business Developpement  chez ASPAWAY et fondateur associé, lors du studio du 15 Février 2013 à Paris.

Aspaway est une entreprise qui existe depuis fin 2000, avec une seule activité: la prise en charge et l’hébergement d’applications, pour le compte de clients finaux et d’éditeurs de logiciels. On a aujourd’hui une stratégie qui est très axée sur le Cloud Computing, avec 2 facettes: d’une part aider les éditeurs de logiciels à opérer leur solution SaaS sur le marché, et délivrer leurs applications en mode hébergé pour leurs clients, et intervenir auprès des clients finaux, end-users, qui ont des besoins d’externalisation, de déploiement de leurs applications ou solutions en mode Cloud.

On traite tout type de structure, PME, PMI, Grands Comptes et divisions Grands Comptes. Plus on monte dans les tailles d’entreprises, plus ces projets vont être réservés à de gros acteurs du marché, et on regarde aussi de manière assez large du coté du CAC40.

Notre partenariat avec Oracle, historiquement, a été initialisée dès la création de la société, puisque De Facto intervenant sur des projets d’externalisation, à l’époque on disait « ASP », et de centralisation, très rapidement on a été amenés à développer des pôles de compétences Oracle en s’appuyant sur des équipes de DBA certifiés. Dans le temps, le partenariat s’est développé, on est aujourd’hui partenaire GOLD, et on a également une certification concernant le Hosting Services vis-à-vis d’Oracle.

Nous avons un partenariat avec la société « The ArKZoYd Company » dans le cadre de la construction de notre offre Cloud autour des technologies Oracle, avec Oracle Virtual Machine (OVM).

Les raisons de virtualiser avec Oracle sont nombreuses: d’abord elles sont techniques, car on va retrouver des avantages techniques majeurs dans la capacité de déployer des architectures de virtualisation autour d’Oracle, on y retrouve tous les avantages de la virtualisation, mais aussi en complément tous les outils proposés par Oracle en matière de disponibilité, de sécurisation, de gestion de performance, qu’on n’a pas forcément sur d’autres technologies en matière de virtualisation.

Il y a aussi des raisons économiques à choisir la virtualisation Oracle, puisqu’on va se retrouver dans un environnement de licensing plutôt intéressante, qui va permettre à des entreprises potentiellement intéressés par la version Enterprise de la Database Oracle, de rentrer dans une structure de coût  sans avoir à déployer sur l’intégralité de la ferme virtuelle, avec les implications économiques lourdes que ça peut avoir.

Un autre point qui peut être important, c’est que OVM c’est quand même gratuit, ce qui n’est pas négligeable.

Nous avons lancé une offre Cloud pour les éditeurs de logiciels et les clients finaux autour de la Database Oracle; le fait d’utiliser la solution de virtualisation Oracle nous permet de proposer une offre de type « Database as a Service » , l’accès aux architectures Oracle en environnement virtualisé.

Nous proposons donc des solutions de Cloud privé sur le marché Français, ce qui nous permet de fournir une solution en architecture virtuelle de bout en bout pour les gens à la rechercher d’une logique de rationalisation et de consolidation en mode Cloud.

Notre positionnement, c’est déjà d’apporter une des premières (la première ?) solutions de ce type sur le marché Français, qui va apporter à nos clients et partenaires des modèles de déploiement beaucoup plus souples, à base de templates, avec beaucoup de souplesse pour la partie facturation, et la capacité à mettre en oeuvre, à répliquer, créer des modèles, les mettre à disposition pour les personnaliser, le tout dans des structures de prix plutôt agressives.

Publié le 4/04/2013